• laurence villeneuve

La responsabilité - Partie 5 - Lâcher un des doubles désirs


Le double désir est une injection interne double qui oppose deux envies.


Pour rappel, pour nous aider à identifier les doubles désirs, nous devons nous demander ce que nous voulons dans la vie et que nous n’avons pas puis nous demander pourquoi nous ne désirons pas ce que vous voulons.


Pour lâcher un des doubles désirs, il suffit de poser une action dans la matière qui nous défini dans l’autre sens du désir que l’on souhaite lâcher.



Par exemple :

Nous voulons de l’argent mais nous voulons rester fidèle à notre niveau familial social prolétaire. Donc d’un côté nous voulons être comme un bourgeois et entasser de l’argent avec une pseudo sécurité mais nous voulons, de l’autre côté, rester loyal à notre famille prolétaire qui a toujours gagné sa vie dans la sueur et la souffrance. Alors nous pouvons transgresser cela en allant dans sa famille avec une voiture de riche. Nous nous rendrons ainsi compte que la peur n’est qu’imaginaire et que nous n’avons pas perdu pour autant l’amour de nos parents. Ainsi, le désir inconscient d’être fidèle à notre famille pourra être lâché au profit du premier.

L’idée est de se mettre en scène dans une situation dérangeante pour nous.


Autre exemple : Nous voulons être une femme désirée mais nous ne voulons pas que l’on nous prenne pour un objet ou une fille de mauvaise vie. Notre système croit que soit nous sommes moches et profondes, soit nous sommes belles et superficielles. Dans notre famille, il est interdit d’être une « cruche ». Alors pour pauser une action contraire, nous pouvons nous habiller comme l’idée que nous avons d’une femme superficielle et demander à un(e) ami(e) de nous filmer quand nous marchons dans la rue en faisant notre starlette. Cela peut d’ailleurs être très amusant.


Ainsi, notre système va voir qu’il n’y a aucun danger et que finalement nous avons aimé le faire. Si nous sourions à l’idée de faire quelque chose d’inverse à notre 2ème désir, c’est que nous avons trouvé la bonne idée à réaliser. Cela nous permettra aussi d’enlever le poids sociétal.



Rappelons-nous que nous sommes des être multiples et que nous ne sommes pas qu’une seule image et personnalité.


Un désir fait souvent apparaître son contraire. Comme « Je désire réussir » qui peut faire apparaître « Je désire échouer » inconscient. La tension dans la réussite est si forte que cela nous met trop de pression.

Par exemple, nous avons peur d’être trahi et, inconsciemment, nous désirons l’être pour gommer cette tension et nous montrer que nous avions bien raison d’avoir peur. C’est très insidieux. Cela se produit en général quand le désir est intense ou bien que le désir soit là sur du long terme.


L’idée est de renouer avec nos différentes personnalités et de jouer tous les rôles.

La joie arrive de la multiplicité des expériences ce qui nous amène à sortir de notre zone de confort.


Une chose très importante à prendre en compte c’est que donner sa confiance à la vie est primordiale. En effet nous pouvons penser que nous serons plus heureux quand nous aurons obtenu ceci ou cela sauf qu’en fait ce n’est pas vrai. Nous pouvons être en couple et malheureux, nous pouvons devenir propriétaire et que cela devienne un cauchemar, etc. Finalement, il y a tellement de variables possibles que nous ne pouvons pas savoir ce que nous réserve l’avenir.



Il existe des faux désirs. C’est-à-dire une image idéalisée de ce qui nous rendrait heureux que nous avons pour tenir le coup. Mais dans le fond nous ne le souhaitons pas. Par exemple nous vivons seul(e) et souhaitons une maison secondaire dans une autre région en recevant nos amis et famille durant les week-ends et les vacances et garder notre habitation principale pour être près de nos grands enfants. Sauf qu’en fait on sait bien que nous allons devoir tout faire tout(e) seul(e) dans cette maison secondaire, que cela va nous coûter très cher à entretenir, que cela va nous demander beaucoup d’énergie, que nous n’aimons pas faire la route pour y aller, etc. Mais d’un autre côté cela nous permet de nous donner des rêves. A noter que nous pouvons aussi utiliser ce rêve pour nous positionner comme victime puisque nous ne l’avons pas et que c’est à cause de manque d’argent dû à ceci ou cela. Bref toutes les histoires que nous pouvons aimer à raconter pour obtenir l’attention des autres.


Je vous coeurise.


Inspiré de Franck Lopvet Philosophe et clairvoyant




13 vues0 commentaire